Déménager avec un enfant

Un déménagement en toute sérénité

Famille avec cartons de déménagement

Un déménagement n’est jamais simple et peut même devenir un véritable casse-tête si vous êtes parent de jeunes enfants. En effet, ces derniers ne sont bien souvent pas à même de comprendre les raisons de votre changement d’adresse et peuvent être bouleversés.

Afin de ne pas créer un stress superflu et rendre cette étape plus sereine pour votre enfant, n’hésitez pas à suivre ces quelques conseils
 

Avant le déménagement

Un déménagement est source de stress pour un enfant, que vous vous installiez à l’autre bout du monde ou dans une province voisine. En effet, cette perte de repères peut donner lieu à un sentiment d’abandon et à la crainte d’être éloigné de ses amis (particulièrement s’il change d’établissement scolaire). Angoissé et fatigué par l’ampleur de la tâche, vous lui communiquerez certainement votre stress, ce qui ne manquera pas de l’inquiéter.

Il vous faudra adapter vos réactions à l’âge de votre enfant : vous n’aurez pas les mêmes attitudes face à un petit-bout de 4 ans qu’à son grand frère ou sa grande sœur de 10 ans. Dans tous les cas et pour les préparer au mieux à ce grand changement, veillez à :

  • Être vous-même le plus serein possible. En limitant votre stress, vous rassurerez votre enfant qui comprendra qu’il ne se passe rien de grave. Pour ce faire, anticipez au maximum le jour J. Si vous déménagez dans la précipitation, vous communiquerez automatiquement votre anxiété.
  • Communiquer avec votre enfant. Ne le mettez pas devant le fait accompli et préparez-le à ce qui va se passer. Avant même d’entamer la moindre procédure, prenez le temps de parler avec lui du déménagement et des raisons qui vous poussent à changer de domicile. N’oubliez pas que le mot « déménagement » ne signifie certainement rien pour lui. Expliquez-lui quelle réalité ce mot recouvre (préparer des cartons, vider la maison ou l’appartement…) afin qu’il ne soit pas surpris lorsque commencerez à démonter le mobilier de sa chambre par exemple.
  • Insister sur le positif. Chaque changement a des aspects positifs. Essayez autant que possible de mettre l’accent sur ce qui va changer dans son quotidien et qui pourrait lui plaire : de nouveaux amis qui s’ajouteront aux premiers, une plus grande chambre, un parc de loisirs à proximité ou un parent plus présent car plus proche de son travail… tous les arguments sont bons pour diminuer son anxiété.
  • Être présent du début jusqu’à la fin du processus. Des questions et inquiétudes peuvent survenir à tout moment. À chaque étape, soyez attentif à votre fille ou votre fils et répondez aux interrogations qui le taraudent. Pour ce faire, vous pouvez vous aider d’outils à votre disposition tels que des livres jeunesse adaptés à son âge et qui abordent le sujet.
  • Familiariser votre petit bout de chou à son nouvel environnement. Afin de ne pas lui donner l’impression de plonger dans l’inconnu, faites-lui découvrir son nouveau logement et son nouveau quartier avant même de vous y installer, en vous rendant sur place ou en lui montrant des photos des lieux.
  • Le faire participer. Impliquez-le dans les préparatifs, sans pour autant bouleverser ses habitudes. Demandez-lui par exemple de ranger lui-même ses jouets dans un carton. Il aura dès lors une impression de contrôle sur la situation. N’en profitez toutefois pas pour faire un grand tri dans ses affaires. Attaché à ses jouets, il pourrait vivre ce tri dans ses affaires comme une seconde épreuve. Si une réduction de la quantité de biens à transporter est toutefois nécessaire, veillez à impliquer votre enfant en décidant avec lui ce qu’il préfère garder ou donner.

 

L'emménagement

Avant de quitter définitivement votre domicile actuel, préparez en tout dernier lieu un sac de survie, qui comprendra l’essentiel de ce dont vous aurez besoin dans les premières heures après votre emménagement. Ce carton comprendra votre nécessaire de toilette, des vêtements de rechange, quelques douceurs sucrées… mais également le doudou et quelques jouets de votre fils ou fille.

Une fois les déménageurs partis, commencez par aménager la chambre de votre enfant en priorité, de sorte qu’il puisse retrouver des objets familiers (doudou, décoration, lit…) dès votre installation dans votre nouveau lieu de vie. En outre, conservez autant que possible vos habitudes telles que l’heure des repas ou votre petit rituel du soir. Cela lui permettra de retrouver ses repères et de se sentir rapidement chez lui.

Associez enfin votre nouveau domicile à des expériences positives. Il y a une salle de jeux à proximité ? N’hésitez pas à vous y rendre pour passer un agréable moment en famille. Il s’intègre progressivement dans sa nouvelle école ? Invitez ses nouveaux camarades à venir jouer chez vous, ce qui lui permettra de nouer plus facilement des liens d’amitié.

Votre enfant a du mal à s’adapter ?

Ce qui était valable avant l’emménagement est toujours d’application. Ainsi, soyez attentif à votre enfant et à ses réactions. Il recommence à faire pipi au lit ou fait plus de cauchemars que d’habitude ? C’est peut-être le signe d’une anxiété qu’il n’arrive pas nécessairement à exprimer. Communiquez au maximum avec lui pour l’aider à mettre des mots sur ses émotions et n’hésitez pas à demander de l’aide à un professionnel si besoin.