Déménager des objets fragiles : comment procéder ?

Les objets fragiles ou sensibles

Les objets fragiles ou sensibles

Un déménagement est toujours une étape compliquée, aussi stressante que chronophage. Livres, vêtements, meubles et bibelots en tous genres, il est nécessaire d’être organisé et équipé pour s’en sortir au mieux… a fortiori lorsque des objets fragiles et/ou sensibles s’ajoutent à la liste.

Il existe plusieurs types d’objets fragiles ou sensibles dont certains sont propres à chaque individu. D’une manière générale, il y a les « classiques », fragiles par leurs matériaux : vaisselle, vases, en verre, en porcelaine ou en céramique. De même, certains objets imposants et lourds peuvent être naturellement cassants, comme c’est le cas des miroirs, des télévisions ou des lampes. Enfin, il y a les objets à valeur sentimentale, plus rares, tels que certaines collections, des meubles anciens chinés ou hérités, ou encore des bricolages d’enfants conservés précieusement pendant de nombreuses années.
 

L’emballage adéquat


Comme pour n’importe quel bien, le plus important dans un déménagement est de l’emballer de la meilleure façon, afin de lui éviter les chocs au maximum. Pour ce faire, assurez-vous toujours d’avoir du matériel adapté. Évidemment, une entreprise de déménagement sera à même de vous fournir tous les équipements nécessaires, à condition d’avoir eu une bonne description de la situation (étage élevé, cage d’escalier, distance à parcourir…) et des objets concernés.

Dans le cas d’objets fragiles, vous pourriez avoir besoin de papier bulle, disponible facilement en rouleau, ou de papier de calage, conçu spécialement pour les déménagements. À défaut, il est aussi possible d’utiliser du papier journal, moins onéreux. Sans oublier l’usage des vieux draps et couvertures, très protecteurs. Enfin, sachez qu’il existe de nombreux cartons conçus spécifiquement pour la vaisselle, les miroirs ou encore les vêtements. Il est tout à fait possible de vous en procurer pour votre déménagement, mais opter pour une formule confort auprès d’une société spécialisée sera dans ce cas plus avantageux, tant d’un point de vue financier que d’un point de vue organisationnel. Quoi qu’il en soit, n’oubliez pas de labelliser vos cartons « fragiles » avec insistance, pour en identifier le contenu d’un regard ou pour en désigner le dessus. Rangez vos cartons sensibles ensemble, à l’écart des autres, afin d’attirer l’attention sur leur spécificité, et ne lésinez pas sur les couches de protection : tapissez le fond de vos cartons de linge ou de couvertures et comblez tous les espaces possibles de papier bulle ou de journaux. Le rembourrage est une bonne chose pour l’ensemble de vos biens, mais il est d’autant plus important s’il est destiné à un carton d’objets fragiles.
 

Le transport


Une fois vos objets bien emballés, reste le transport. Étape particulièrement délicate, il nécessite une grande attention mais comporte toujours quelques risques. Pour limiter ces derniers au maximum, l’idéal est de recourir aux services de déménageurs professionnels qui rangeront l’entièreté de vos cartons, y compris ceux contenant vos objets fragiles, de manière à leur éviter les chocs. Dans certains cas spéciaux comme le déménagement d’un piano, des professionnels qualifiés pourront mettre en place les équipements nécessaires (sangles de transport, plateau mobile…) pour caler l’objet au mieux et le protéger des aléas du transport. En outre, si vous optez pour une formule all-inclusive, ces experts s’assureront également que vos biens fragiles soient suffisamment maintenus à l’intérieur même des cartons, notamment par des amortisseurs. De cette façon, même si le risque zéro n’existe pas et que des éraflures sont toujours possibles, vous mettrez toutes les chances de votre côté pour préserver vos biens jusqu’à votre nouvelle adresse.
 

Quelques exemples


Un frigo

Avant toute chose, n’oubliez pas de le vider de ses aliments, de le débrancher et de le laisser dégivrer pendant au moins une dizaine d’heures. Après un bon nettoyage, détachez-en les différents éléments plus ou moins fragiles tels que les étagères et les bacs à légumes que vous pourrez emballer à part, et fermez solidement les portes avec de l’adhésif afin d’éviter qu’elles ne s’ouvrent pendant le transport. Pour déplacer le frigo jusqu’au camion, enroulez-le dans des couvertures et aidez-vous d’un diable (ou d’un lift, si vous quittez un appartement en étage). Notez qu’un frigo se déplace toujours à la verticale ! Penché, l’huile du moteur pourrait fuir et endommager le circuit. Enfin, attachez-le bien dans le camion à l’aide de sangles afin d’éviter les à-coups et les vibrations dûs au déplacement.

De la vaisselle

S’il existe des cartons conçus spécialement pour les verres et d’autres pour les assiettes, vous pouvez aussi décider de faire avec les moyens du bord, notamment pour des raisons financières. Dans ce cas, rien de bien difficile ; il vous suffit de vous munir de papier bulle, de papier journal et de ruban adhésif. Commencez par entourer et remplir les verres de papier journal, puis emballez vos assiettes de la même façon. Fermez le tout solidement à l’aide de l’adhésif, puis empilez les assiettes protégées et emballez l’ensemble dans du papier bulle. À défaut, vous pouvez également emballer vos verres dans des chaussettes et vos assiettes dans des essuies.

Un matelas

Un matelas peut être très encombrant, surtout s’il s’agit d’un modèle pour deux personnes. La première chose à faire est de le protéger des saletés en l’emballant dans une housse de protection. Afin de ne pas l’abîmer, veillez à ne pas le rouler ni le plier, et placez-le à la verticale pendant le trajet, autant que possible. Ne mettez rien en-dessous et rien au-dessus pour qu’il ne se déforme pas. S’il ne vous est pas possible de le caler entre des meubles ou des piles de cartons suffisamment stables pour le maintenir droit, utilisez des sangles d’arrimage pour l’immobiliser contre la paroi du véhicule.

Les miroirs et tableaux

Une astuce connue pour le transport de miroirs et de tableaux est de placer du ruban adhésif en forme de X sur le verre (en plus de l’emballer précautionneusement à l’aide de papier bulle et de couverture). En effet, l’adhésif absorbe les vibrations, ce qui réduit fortement les risques de casse. Optez pour du scotch de peintre afin d’éviter les traces irrécupérables liées au décollage.
 

Des astuces bonnes à prendre

 

  • Évitez les trop grands cartons qui, s’ils permettent d’entasser beaucoup de choses, sont bien trop lourds à porter et compliqués à manœuvrer. Sans compter les risques importants de casse dus à la proximité d’un plus grand nombre d’objets en tous genres.
  • A contrario, évitez de sous-charger vos cartons, en les laissant à moitié vides. Le mieux pour limiter les risques est justement d’empêcher les objets de bouger dans leur emballage en les calant au maximum.
  • Attention aux erreurs de distraction. Durant l’emballage, veillez toujours à ne pas empiler de cartons lourds sur des cartons plus légers. Une erreur banale qui peut causer de gros dégâts.
  • Enfin, si vous êtes en possession de petits objets fragiles tels que des petites antiquités ou des bijoux de valeur, transportez-les vous-mêmes dans votre voiture, ou demandez à l’un de vos proches de s’en charger si vous ne possédez pas de véhicule.